Sans attente, sans but…

ryokan
The rain has stopped, the clouds have drifted away, And the weather is clear again. If your heart is pure, then all things in your world are pure. Abandon this fleeting world, abandon yourself, Then the moon and flowers will guide you along the way. Détail by Gesso Yoshimoto, 19.c.

Lors de la première semaine de pratique de la saison, une personne vient à moi pour essayer un cours de Qi Gong et me demande ce que peut lui apporter cette gymnastique. La question bien que surprenante au premier abord n »est pas banale. Doit-elle pratiquer toutes les semaines, en faisant des efforts et quel est le prix à payer. Par exemple, me demande-t-elle, si j »ai un rhume, vais-je pouvoir l »endiguer par la pratique du Qi Gong et combien de séances de Qi Gong seront nécessaires ?

Je lui réponds que ça dépends ! Cela dépends de sa pratique, cela dépends d »elle, cela dépends du rhume et peut-être aussi cela dépends-t-il un peu de moi. Vais-je voir qu »elle est enrhumée, cerner la gravité de son rhume et proposer les exercices en relation avec celui-ci. Suis-je seulement là pour ça ? En fait, ça dépends. La personne fait la moue et est plus que dubitative face à ma réponse.

Je me souviens d »une personne venue me voir il y a 2 ans pour pratiquer une gymnastique douce recommandée par son médecin. Elle avait choisi d »essayer le Qi Gong. Elle avait mal au dos. Elle faisait constamment attention quant à sa façon de marcher, de se lever et même de dormir. Et arrive la fameuse question:  » Puis-je pratiquer le Qi Gong et améliorer l »état de mon dos ? »

Je lui réponds que depuis que je pratique, je n »ai jamais vu personne « régresser » mais….ça dépends. Telle fut ma réponse. Même réaction de moue dubitative…

Ce n »est pourtant pas les articles qui manquent dans la presse ou les reportages tv, qui relatent l »extraordinaire amélioration de la santé inhérente à la pratique du Qi Gong (abracadabra). Sans parler de nos amis qui vantent sans conteste cette discipline.

Face à ces réponses, elles ont décidé de tenter l »aventure. D »abord pour un trimestre, puis 2 et finalement l »année entière. A l »issue de la saison, une à décidé de se réinscrire pour une année supplémentaire, je n »ai pas revu l »autre.

Pourquoi n »est-elle pas restée ? La salle trop petite ? Non ce n’était pas un problème de salle. L »enseignant ? Après tout, on peut ne pas aimer tout le monde ! non plus. Elle avait réussi à relaxer (dixit la personne) son mental pendant la durée de pratique mais ce sentiment ne s »était pas installé progressivement, de plus en plus, dans le mouvement de sa vie. Le stress, l »anxiété, la nervosité avaient continué d’être son lot quotidien.

Quand 4 années auparavant je vois Sophie arriver alors je sais qu »elle pratique déjà. Cela se voit dans ses yeux, sur son visage, son attitude. Sophie n »a pas de problèmes de santé, elle est bien dans sa peau. Mes bla-bla sur les « chinoiseries » et autres considérations taoïstes, bouddhistes ne l »intéressent pas. Elle vient juste pour pratiquer, s »exercer. Et pour Sophie c »est incroyable car son Qi Gong, elle l »emmène dans sa vie….et sa vie à changé ! c »est ce qu »elle dit. Elle ne sait pas comment mais depuis qu »elle pratique, ce n »est plus pareil.

On évoque souvent la notion d »attention, d »intention. Peut-être convient-il de commencer par ne rien faire, ne rien vouloir. Peut-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *