Le sport sur ordonnance officiellement lancé

Depuis le 1er mars, les patients atteints d’une affection de longue durée (ALD) peuvent se voir prescrire une activité physique adaptée par leur médecin traitant.

Plus d’un an après l’adoption du projet de loi relatif à la modernisation du système de santé, un décret précisant les modalités de cette mesure a été publié dans le Journal Officiel le 30 décembre 2016. L’objectif est de permettre au patient en ALD d’adopter « un mode de vie physiquement actif sur une base régulière » afin de « réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles » liés à la maladie.

Le médecin traitant doit procéder à un bilan fonctionnel complet au moment de la prescription.

Voici une liste non exhaustive de professionnels autorisés à la dispensation de l’activité physique dans le dispositif ALD : les masseurs-kinésithérapeutes, les ergothérapeutes, les psychomotriciens, les professionnels titulaires d’un diplôme dans le domaine de l’activité physique adaptée ou d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) tel que relaté dans l’Article R212-1 du code du sport ci dessous.

Article R212-1

Un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification garantit la compétence de son titulaire en matière de sécurité des pratiquants et des tiers au sens de l’article L. 212-1 dans une activité physique ou sportive considérée ou dans un ensemble d’activités de même nature relatives à un public spécifique, s’il atteste dans son règlement que son titulaire :

1° Est capable de mobiliser les connaissances techniques et pédagogiques propres à l’activité considérée et de maîtriser les techniques de sa pratique dans des conditions assurant la sécurité des pratiquants et des tiers ;

2° Maîtrise les comportements à observer et les gestes à exécuter en cas d’incident ou d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *