Huainanzi – Traité 1- Yuandao

Huainanzi Extrait – L’homme est quiet (jing) de naissance : c’est la nature qu’il tient du Ciel. Sous l’influence des choses, le mouvement (dong) se produit en lui ; c’est là une détérioration de sa nature. Son esprit répond aux choses qui se présentent, et ainsi sa connaissance entre en mouvement. Celle-ci le met au contact avec les choses, et ainsi naissent en lui l’amour et la haine, qui font prendre corps aux choses; et la connaissance, attirée vers l’extérieur, ne peut plus revenir à elle-même. C’est ainsi qu’est détruit en lui l’ordre céleste (tianli). Ceux qui sont initiés au Tao n’échangent pas le Céleste contre l’Humain..

Source : Huainanzi, chap.1, trad. Démieville, in Mirroir spirituel

Les cours de juillet

 

Cher-es ami-es,

Vous avez été près de 400 à vous connecter durant ce mois de juillet. Merci d’avoir permis que ces événements se produisent. Par votre présence, vous avez contribué à renforcer la pratique des autres. C’est donc un véritable échange énergétique qui s’est produit entre toutes et tous !

Coquelicot

Je vous souhaite un très bel été qui j’espère sera porteur de légèreté, de joie et de sérénité.

En présence avec vous,

pascal

 

 

La mélodie de l’énergie de la montagne Tai

Ce mouvement appartient à la série dites des 20 mouvements essentiels.

Je me suis demandé ce que voulait dire Tai. Derrière la dénomination de la montagne se trouve forcément une signification.

Tai
L’idéogramme TAI

Cette montagne est une des 5 montagnes sacrées en Chine. Elle se trouve dans la province du Shandong et est connue sous le nom de Pic de l’Empereur de jade.

Puis j’ai regardé l’idéogramme représentant Tai. Après quelques recherches j’ai constaté que celui ci correspondait à l’hexagramme 11 du classique des changements, le fameux Yi Jing 易經, premier des 5 traités.

Je ne débattrais pas ici de la traduction donnée par différents auteurs tous éminents.

Selon Jean-Philippe Schlumberger, sinologue qui a écrit Yi King , principes, pratique et interprétation, l’hexagramme Tai se rapporte à Paix. Cette situation vient naturellement et pour qu’elle perdure il faudra savoir doser fermeté et tolérance ou encore l’intelligence à la mise en pratique.

Pour Pierre Faure, autre éminent sinologue, l’hexagramme se rapporte plutôt à prospérité. Le ciel insuffle la terre qui s’allège et c’est dans cette bienveillance verticale que se manifeste la tranquillité d’un printemps expansif et son énergie en mouvement

Il n’est pas nécessaire d’opposer les traductions. On peut noter que la paix s’acquiert dans la prospérité et inversement.

C’est sans doute l’idée majeure de l’hexagramme 11 ~ Paix/Prospérité.

Hexagramme TaiLe ciel est sous la Terre.
La terre est sur le ciel.

Les 2 forces vont à la rencontre l’une de l’autre. Elles semblent s’opposer mais au contraire vont se nourrir mutuellement. Le ciel souffle sur la terre, l’élève, l’allège, l’expand. Ainsi on retrouve l’idée du printemps dont la force est douce mais forte, empreint de fluidité.

Dans le mouvement La mélodie de l’énergie de la montagne Tai, il s’agit de tirer l’énergie depuis les talons jusqu’à Baihui – sommet de la tête – en montant ses épaules pour redescendre à la terre dans la douceur, la légèreté.

Ainsi nous devenons la montagne Tai, calme, tranquille, stable, grande. Fermement posée sur la terre tout en étant en relation avec le ciel.

Montagne tai

PAS DE CONFINEMENT

Avez-vous remarqué comme les mots ont leur saveur ? Comme les mots nous inclinent à l’amour ou à la haine ? A la paix ou à la guerre ?

Vous l’avez sans doute ressenti. La force des mots génère beaucoup de choses en nous. Ainsi, le mot confinement, nous fait ressentir, éprouver la peur, la privation de la liberté, l’obligation de rester chez soi. C’est la contrainte qui à pour conséquence de créer le conflit en nous. On ne veut pas rester enfermé. On ne veut pas non plus attraper ce virus.

Dans la pratique du Qi Gong nous cultivons les fonctions de notre corps, de notre respiration mais aussi de notre esprit avec l’intention de restaurer, d’harmoniser voire d’augmenter la circulation de l’énergie vitale en nous. Pour réaliser cette circulation énergétique à tous les niveaux, nous devons faire de la place, créer de l’espace, s’ouvrir.

Hors, le conflit, n’est que contraction, rétraction, fermeture, blocage. Comment dès lors permettre cette circulation du Qi ?

bienveillance

Ce que je vous propose c’est de transmuter votre état d’esprit dans la situation actuelle. Je vous propose de remplacer le mot confinement par le mot retrait. On pourrait même utiliser le mot retraite. Pas dans le sens communément connu mais plutôt comme un retour vers soi.

Le confinement nous concerne directement. C’est le JE, le MOI, qui est impacté et donc entraîne cette fermeture, ce repli sur soi. Le retour à soi c’est l’ouverture.

Ce que je vous propose, c’est de voir, de vivre, cette occasion du retrait comme un cadeau que l’on fait à ceux qu’on aime. En acceptant, en accueillant cette situation, on met tout en œuvre pour limiter au maximum d’impacter nos foyers.

On n’acceptant de ne plus rien faire à l’extérieur, cette notre intériorité qui s’élève, s’ouvre.

Agir, non agir…..

A chaque fois que la situation vous pèse, que la notion de confinement  s’impose à vous, voyez, ressentez, le cadeau que vous faites à l’autre…ceux ou celles que vous aimez.

Et si vous vivez seul-e, voyez le cadeau que vous faites à vous-même. Même les visites annulées sont des cadeaux que vous faites.

Ainsi, dans la pensée bienveillante qui émerge, l’énergie de cette pensée se déploie, dans l’ouverture, de cœur à cœur.

On reste tranquille.